• L'autre

    Lorsque nous avons commencé la procédure, nous pensions nous orienter vers l'Afrique. Du coup l'autre ne m'angoissait pas trop. Lorsqu'on adopte à l'étranger, je pense qu'il est plus facile de parler de la mère de naissance à son enfant car c'est plus facile d'expliquer les raisons de son abandon.

    Lorsque vous adoptez un pupille, les choses sont très différentes. Dans l'esprit de la plupart des gens il est aujourd'hui inconcevable qu'une femme puisse accoucher sous X: pilule, pilule du lendemain, IVG. Le déni de grossesse ? Pfff n'importe quoi !!! C'est son gosse comment peut-elle l'abandonner un enfant ??? Inconcevable !!!

    Et en plus très souvent on ne sait rien sur l'autre...

    Mais qui est donc l'autre ?

    L'autre peut être une très jeune fille, une étudiante, une femme ayant eu une relation (consentie ou non) suivie d'un accident de parcours (découvert tôt ou très tard) . Elle peut être aussi une mère qui ne peut pas assumer cet enfant (eh oui il y a des femmes qui ont conscience que l'avenir de leur enfant est plus important que les allocs)

    On n'est pas à sa place, ne la jugeons pas. Si elle consent à l'adoption c'est qu'elle veut que cet enfant est un vrai projet de vie, d'avenir.

    On ne sera peut-être jamais rien sur elle mais à aucun moment on ne la dénigrera aux yeux de l'enfant, à aucun moment on inventera une explication style " c'est parce qu'elle t'aimait" ou " c'est parce qu'elle n'avait pas d'argent" et blablabla - Non, "on ne sait pas pourquoi elle t'a abandonné mais tu n'y es pour rien mon Loulou"

    Alors toi, jeune fille, étudiante, femme, mère, toi qui porte ou qui va porter mon enfant, je tenais à te remercier. Tu as pris ou tu vas prendre une décision avec laquelle il va falloir que tu vives à jamais. Mais ta décision, aussi douloureuse qu'elle a été/sera, est/sera source de joie, de bonheur, d'amour, de rires, de pleurs et nous ferons notre maximum pour que notre petit bout devienne un adulte aimant, respectueux, empathique, volontaire et courageux.


  • Commentaires

    1
    toujours là
    Mercredi 16 Avril 2014 à 16:22
    2
    Mercredi 16 Avril 2014 à 19:26
    On est d'accord . C'est parce qu'elle ont fait ce choix qu'on va pouvoir devenir parents.
    C'est un geste pour un mieux être mieux vivre qu'elle souhaite donné à l'enfant qu'elles ont porté
    3
    Christelle f
    Jeudi 17 Avril 2014 à 04:40

    C'est très beau ce que tu écris et ça résume bien ce qu'on pensait quand on était en procédure d'agrément (et qu'on pense toujours d'ailleurs).

    gris bisous

    4
    Vendredi 18 Avril 2014 à 08:16

    Maintenant il va falloir faire comprendre ça à l'entourage...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :