• La phrase...

     

     

     

    Lorsque nous avons commencé notre parcours d'adoption, il y a une chose qu'on ne voulait surtout pas : une chambre prête mais vide d'enfant. Il nous a fallu trois ans avant de commencer les achats mais tout était mis de côté en attendant la phrase magique.

     

    Vous vous demandez quelle est cette phrase magique ?

    C'est la phrase que tous les couples en attente d'un pupille rêvent d'entendre à la fin des rdv avec les travailleurs sociaux: " Ce n'est plus la peine de se revoir"

    Cette phrase c'est THE feu vert pour les préparatifs. Cette phrase, elle vous dit que vous allez très bientôt rencontrer votre enfant.

    Cette phrase, nous l'avons entendu lors de notre dernier rdv fin août.

    Cette phrase m'a faite pleurer pour la première fois devant notre travailleuse sociale ( qui a d'ailleurs elle aussi versé sa petite larme).

    Cette phrase, nous a amené à préparer la chambre avec beaucoup d'émotion (peintures, montage des meubles), à faire les derniers achats, à s'entrainer à ouvrir et fermer la poussette.

    Cette phrase a fait de nous des parents.

    Cette phrase, on l'a gardée pour nous par prudence (pressentiment ?)

    Une semaine après avoir entendu cette phrase, le téléphone a sonné. C'était notre assistante sociale qui voulait nous parler. Non... Pas ça .... Pas ça ...

    The coup de fil est toujours donné par la secrétaire donc si c'est notre assistante sociale c'est qu'il y a un souci...

    "Je voulais m'excuser..... J'ai eu de fausses informations.... Il n'y aura rien pour vous cette année..."

    Un coup de poignard.... Oui c'est ce que j'ai  ressenti lorsqu'elle a commencé à s'excuser..... Un coup de poignard d'une grande violence, d'une grande douleur... La sensation qu'un énorme rocher vous écrase.... La sensation que votre coeur va exploser.

    Violence, horreur...

    En rentrant, nous sommes rentrés dans la chambre et nous avons recouvert les meubles de draps. Ce que nous redoutions le plus venait d'arriver: une chambre prête mais vide d'enfant...

    Le destin s'acharne encore. 2014, non plus, ne sera pas notre année.

    Ne me parlez pas de 2015...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    AurélieM
    Samedi 20 Septembre 2014 à 20:53

    Je suis sincèrement désolée de voir qu'on s'acharne sur vous... Ce n'est pas juste... Tellement dur cette chambre vide... Nous on l'avait gardée en bureau de Mathieu, mais même remplie elle était terriblement désespérante...


    Il me tarde tant que vous ayez enfin votre bb... Je vais continuer à croiser pour vous, garder une pensée positive pour votre enfant qui naîtra bientot...


    Je n'ose pas écrire "courage", c'est tellement déprimant... Gros bisous...

    2
    Dimanche 21 Septembre 2014 à 08:09
    Lulu
    Comme c'est dur. Je suis désolée... Toutes mes pensées.
    3
    Chris f
    Dimanche 21 Septembre 2014 à 14:40

    Je suis désolée...j'espère que votre tout petit va naître très bientôt. On est avec vous.

    gros bisous

    4
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 20:25

    Merci pour vos gentils mots... C'est dur... On pensait avoir vécu le pire avec la pma mais là ça dépasse tout.

    5
    Mardi 30 Septembre 2014 à 12:12
    fabienne

    mon dieu .... c'est monstrueux...

    je pense fort à vous

    6
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 08:00

    merci Fabienne

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    eve
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 13:35

    J'ai découvert ton blog , ton histoire et tout ce parcours si dur.


    Je ne sais pas quoi dire tellement tout cela est injuste et si douloureux.


    Je te souhaite que la situation change pour de bonnes choses.Enormes pensées de soutien.

    8
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 17:25

    Merci Eve.

    Aujourd'hui, j'ai envie de croire que cette claque était nécessaire pour nous diriger vers notre enfant.

    On verra bien...

    Je pense bien à toi ...

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :