• Quand la vie doit reprendre

     

    Quand vous êtes en PMA, vous vous arrêtez de vivre normalement.

    La faute à qui ? A votre cerveau !

    Si si

    Car votre cerveau ne pense que PMA :

    - Une apéro-partie ? Non on ne sait jamais ça se trouve je suis enceinte.

    - Un bon bain bien chaud ? Non c'est déconseillé dans le début de la grossesse, on ne sait jamais !

    - Une inscription annuelle à la salle de sport ? Ah non quand je serai enceinte je ne pourrai plus y aller, je paierai pour rien.

    - Un voyage ? Oh la la, il faut que je calcule, il ne faudrait pas que ça ne tombe en pleine fiv !

    - Un câlin ? Ah  non, il y a le délai d'abstinence d'avant fiv ou ah oui j'ovule !

    - de grosses douleurs : le petit fait son nid !

    On devient de vrais esclaves. Moi je passai mon temps sur les forums, les blogs de copinautes, sur les forums de voyance. Une vraie drogue !!!

    Et puis un jour l’aventure PMA se termine, mal bien sûr... On perd tous ses repères, on se sent vide, apathique Un gros chamboulement !

    On passe par des phases :

    -          de colères ( Pourquoi moi ? Pourquoi les filles que j’ai soutenues m’ont abandonnée depuis qu’elles ont leur enfant ?),

    -          de jalousies ( pourquoi elle et pas moi ?),

    -          de résignation ( c’est comme ça...),

    -          de dévalorisation ( Je suis une grosse nulle en tout ! Bon ok ça, je le ressentais bien avant la pma !),

    -          de tristesse ( bouhouhouhouhou !!!!!)

    -           d’espoir (! J’ai des douleurs de règles 6 jours après l’ovulation, chouette un miracle !!!)

    -          de déception (Satanées règles !!!!)

    Il y a parfois des moments où vous avez l’impression que vous avez tourné la page mais une annonce de grossesse, des gros ventres, des bébés vous prouvent le contraire.

    En gros ce sont les montagnes russes !

    Et puis un jour, vous vous dites que vous avez tout fait, en vain certes mais pas de regrets. Vous vous mettez un coup de pied aux fesses :

    -          Vous faites des apéros parties même si vous avez fait des câlins autour de l’ovulation.

    -          Vous vous dites que ces douleurs c’est votre grossesse d’adoption.

    -          Vous réalisez que vous n’êtes pas nulle partout.

    -          Vous acceptez que les gens peuvent être proches de vous parce qu’ils ont besoin de votre soutien et qu’ils s’éloignent petit à petit parce qu’ils n’en ont plus besoin.

    -          Vous regardez les documentaires/émissions sur les accouchements sans (trop) vous dire : jamais pour moi ou bientôt pour moi.

    -          Et surtout vous vous inscrivez à la salle de sport et prenez un abonnement annuel !

    Oh je ne me fais pas d’illusion ! Je ne suis pas totalement guérie. Il y a un côté de moi qui espèrera toujours jusqu’à ce que la ménopause s’installe.

     

     


  • Commentaires

    1
    Christelle F
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 14:44

    Même si je suis loin et que je n'écris pas souvent, je pense bien à vous et François aussi. Notre invitation tient toujours dès que vous en sentirez l'envie ou le besoin.

    Gros bisous à vous 2

    2
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 17:26

    Merci Christelle,

    Je sais que vous êtes là... Et ne t'inquiète pas on viendra vous voir, quand je ne sais pas mais on viendra, avec notre petit bout ...

    3
    Lundi 9 Septembre 2013 à 11:13
    fabienne77

    oui, la pma nous prive de tant de choses

    elle nous prive de la vie

    comme l'infertilité nous prive de celle à porter.

    tant de souffrances...

    et puis tu le décris, avec tes mots si justes, la vie s'impose...

    je pense à toi, à ce chemin de l'adoption, j'espère que les choses vont s'accélerer...

    bizzz de soutien

    4
    AurélieM
    Mercredi 11 Septembre 2013 à 13:23

    Je venais de trouver un club et de faire une première heure de step, d'acheter mes chaussures quand mon test a été positif ! J'espère que vite vite ton "test" (l'attente d'un ptit bout...) le sera aussi !!

    Au fait, je suis en train de faire faire mon baijiabei (avec l'aide de bénévoles de patchwork car seule ça aurait été trop dur et un résultat pas joli...) et elles sont restées scotchées sur le symbole que tu as peint... elles l'adorent et me demandaient si c'était bien toi qui l'avais inventé  (j'ai répondu oui...)

    Grosses bises !

    5
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 19:04

    @ Fabienne, des bises de soutien aussi, je vois que le sort s'acharne et je te souhaite de tout coeur que la joie arrive enfin ...

    @ Aurélie Eh non je ne l'ai pas vraiment inventé, c'est en fait un mix entre des logos existants et mon ressenti du moment.

    J'espère que la reprise s'est bien passée et que le petit prince pousse bien

    6
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 16:14
    madeline2011

    C'est tellement vrai ce que tu dis. Toutes ces choses dont on se prive parce que peut-être bientôt on sera enceinte. j'ai souvent eu l'impression de passer à côté de ma vie à cause de l'infertilité. Je pense très fort à vous. Biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :